Patrimoine

 

Les ermitages de Kortezubi sont des ermitages populaires, réalisés en maçonnerie, à plan rectangulaire et d’une seule nef, avec des toitures en général à deux versants et non voûtées. Malgré une ornementation et un ouvrage de ses matériaux relativement pauvres, ces ermitages avaient, à part une importante fonction religieuse, une fonction sociale en tant que lieu de réunion et parlement des hameaux et des quartiers jusqu’à une époque récente.

Il faut signaler l’ermitage gothique de San Millán, dans le hameau d’Idokiliz, qui est mentionné dès 1619 et montre l’une des plus belles portes d’accès de la région.

D’autres ermitages intéressants sont celui de San Pedro Apóstol du XVIe siècle dans la vallée d’Oma et celui de San Esteban dans le hameau d’Enderika, largement restauré en 1683. Tous deux sont de style renaissance.

Pour ce qui est de l’ermitage de Santimamiñe, situé sur les flancs du mont Ereñozarre, il serait difficile de l’englober dans un style clairement défini, mais il semblerait qu’il pourrait s’agir de l’un des plus anciens de la région. Sa construction pourrait remonter au XVe siècle et il comporte des éléments des plus intéressants tels que ceux situés sur la pierre de taille angulaire du linteau formé par trois motifs solaires de différente taille: les trois éléments sont des dalles sépulcrales de la nécropole voisine qui furent réutilisées dans la construction de l’édifice.

Ermitage de SantimamiñeErmitage de San Esteban
Ermitage de San MillanErmitage de San Pedro